La tour de Londres

La tour de Londres

L’histoire de ce bâtiment est largement liée à celle de la ville, remontant à 1067, alors que Guillaume le Conquérant vient de conquérir l’Angleterre. Décidé à s’installer à Londres, il fait édifier trois tours, qui seront complétées en 1076 par un véritable palais en pierre.

L’histoire de la Tour

Au fil du temps, le palais s’est agrandi et fortifié autour de l’élément le plus ancien, datant de 1097,  et baptisé « Tour Blanche ». Au XIIe siècle, Richard Cœur de Lion fait creuser des douves, tandis qu’au XIIIe siècle, des enceintes sont construites autour de cette tour.

S’érigeant en véritable donjon, cette tour servait également de résidence royale, notamment en période de troubles lorsque les monarques jugeaient que le palais de Westminster était moins sûr que cette véritable forteresse placée stratégiquement au bord de la Tamise.

Les tours, quant à elles, servaient de prison, et elles ont vu entre leurs murs des personnages célèbres de l’histoire de l’Angleterre comme par exemple Anne Boleyn en 1536 qui était la seconde épouse du roi Henri VIII, ou encore Catherine Howard, qui était la 5e épouse de ce même roi.

Jacques Ier est le dernier souverain a avoir résidé au palais médiéval, qui est ensuite détruit. La tour est quant à elle ouverte au public au XIXe siècle.

Tour de Londres

La tour de Londres

La Tour de Londres aujourd’hui

La tour de Londres est surtout connu pour abriter aujourd’hui les joyaux de la couronne (Jewel House) avec notamment le plus gros diamant du monde nommé l’Etoile d’Afrique faisant pas moins de 530 carats ! Il est a noté que les bijoux exposés les plus anciens datent de 1660.

Mais la Tour de Londres propose d’autres attractions. En effet, elle a pendant longtemps abrité « The royal Mint » qui est l’agence chargée de frapper la livre sterling. Venez donc découvrir qui sont ces visages apparaissant sur les pièces de monnaie depuis 500 ans.

Passez la haute muraille et plongez-vous au cœur de l’histoire de l’Angleterre : reproduction des rois en armures, statues d’animaux pour rappeler que les monarques possédaient de véritables ménageries, le palais royal où vous pourrez voir le luxe de l’époque …

Vous pouvez également profiter de visites en compagnie de Hallebardiers de la Garde Royale qui se feront un plaisir de vous guider à l’intérieur des remparts. Vêtu de l’uniforme Tudor, ils sont facilement reconnaissables !

Chambre tour de Londres

Une chambre de la Tour de Londres

Anecdotes et légende

Vous pourrez lire sur les costumes des hallebardiers les lettres EIIR. Il s’agit en réalité des initiales du souverain régnant, donc on peut les traduire comme étant celles d’Élisabeth II Régina.

Des anecdotes racontent que la Tour de Londres est habitée par ses fantômes, notamment par ceux ayant été exécuté dans la « Green Tower ». Par exemple, celui d’Anne Boleyn qui fut aperçu pour la dernière fois en 1933.

Enfin, la légende de cet endroit raconterait que la Tour s’écroulera le jour où les corbeaux quitteront le donjon. Etait toujours debout, vous pourrez donc voir ces nombreux oiseaux au cours de votre visite.

hallebardiers

Hallebardiers

Visites et tarifs

La tour de Londres est ouverte de 9h00 à 17h30 du mardi au samedi et de 10h à 17h30 les dimanches et lundis pour la période du 1er mars au 31 octobre. Pour la période du 1er novembre au 29 février, elle est ouverte de 9h00 à 16h30 du mardi au samedi, et de 10h à 16h30 les dimanches et lundis.

Vous pourrez vous y rendre par plusieurs moyens, à savoir le métro (station Tower Hill), par plusieurs lignes de bus, mais aussi par bateau via la navette fluviale.

Au niveau des tarifs, il faudra compter £21,45 par adulte, £10,75 par enfant de 5 à 15 ans, et £18,15 pour les personnes de plus de 60 ans et les étudiants.

Crédit image : larousse.fr, dinosoria.com, premiumtours.co.uk

Un Commentaire sur La tour de Londres

  1. Laurence dit :

    Le tarif a augmenté depuis la rédaction de votre article, il est de £24,50 par adulte (+ £4 si on prend un audiophone). J’en reviens (nov 2015).

Laisser un commentaire